Retour

La cohésion d'équipe : enjeux et définitions

« L’union fait la force », proverbe affirmé par Fayol (1918) qui reconnaît la nécessité de relier, unir et harmoniser les actes et les efforts du personnel d’une organisation de travail. Cela fait référence à la cohésion, notion amplement abordée en sciences sociales.

Quels sont les enjeux de la cohésion d’équipe ?

Une forte cohésion d’équipe est souvent associée à une hausse des performances, de la productivité et de l’efficacité de cette équipe (Mathieu, Kukenberger, D'innocenzo & Reilly, 2015). La littérature montre également que la cohésion stimule la motivation et l’engagement des salariés envers les objectifs de l’équipe (Hoon & Tan, 2008). La cohésion dans une équipe apporte donc des bénéfices à l’organisation, mais aussi aux membres de celle-ci (amélioration du bien-être au travail).

Qu’est-ce que la cohésion ?

La cohésion sociale

Diffusée par le sociologue Émile Durkheim (1893), l’expression « cohésion sociale » fait référence à l’engagement d’une société, à l’interdépendance de ses membres, à la capacité de construire une identité collective, à la solidarité, ou encore à la réduction de la marginalité.

La cohésion d’équipe

Dans un contexte organisationnel, la cohésion est le « degré d’adhésion volontaire des membres d’une équipe à un idéal, une aspiration ou un projet commun, qui leur permet, à travers le partage de valeurs et de sentiments gratifiants, de se renforcer émotionnellement les uns les autres et ainsi de faire face comme un tout aux défis qu’ils rencontrent ». (Pech-Varguez, Cisneros, Genin & Cordova, 2010).

Comment caractériser une équipe de travail ?

La coopération, la collaboration et la coordination sont des fonctions clés du management, sur lesquelles nous nous reposons pour caractériser une équipe de travail. Rappelons avant tout qu’une équipe de travail est constituée spécifiquement et est coordonnée par un leader. Elle détient un fort enjeu collectif et cherche à exclure la concurrence et les conflits.

Coopération dans une équipe de travail

Une équipe de travail est une structure de coopération, correspondant à la participation à un objectif commun. Il s’agit de travailler, créer et décider ensemble à travers des comportements coopératifs, tels que lentraide, la confiance, se donner des conseils, se concerter pour résoudre des problèmes, se mettre d’accord, discuter des idées de chacun pour faire des choix et prendre des décisions, sans oublier la nécessité de beaucoup de communication.

→ L’accent est mis sur l’efficacité des processus de travail.

Collaboration au sein d’une équipe de travail

L‘équipe de travail repose sur un fonctionnement collaboratif, correspondant à l’élaboration d’une action commune, à la participation à un projet avec d’autres membres. Cela consiste à la mise en commun des idées, chacun apporte et partage sa plus-value, son expertise, ses connaissances, ses ressources.

→ L’accent est mis sur la qualité des relations professionnelles et sur cette idée de «travailler ensemble».

Coordination dans une équipe de travail

« Tout groupe est une structure de coordination » (Giffard & Moral, 2015). Au sein d’une équipe, cette notion correspond au fait que l’exécution d’une tâche est coordonnée à l’exécution des autres tâches. Les différentes tâches de travail exécutées par chacun des membres de l’équipe sont interreliées, afin d’accomplir collectivement le but final. La hiérarchie, les règles, les procédures ou encore les réunions peuvent permettre de coordonner ces différentes activités de travail.

→ C’est la structuration du fonctionnement de l’organisation du travail qui est centrale ici.

Importance du sentiment d'appartenance 

L’articulation de ces 3 notions entraîne le bon fonctionnement d’une équipe de travail. Aussi, il est important que les membres se sentent appartenir à l’équipe : l’identification sociale est en effet un élément clé qui explique la cohésion sociale (travaux de Tajfel, travaux de Turnur). L’augmentation du degré d’identification à une équipe est associée à une augmentation de la coopération.

 Cet article a été rédigé par Elodie Le Carré, étudiante en psychologie

Bibliographie :

Émile, D. (1893). De la division du travail social. Paris, Puf, 428.

Fayol, H. (Ed.). (1918). Administration industrielle et générale: prévoyance, organisation, commandement, coordination, contrôle. H. Dunod et e. Pinat.

Giffard, M., & Moral, M. (2015). Coaching d'équipe-3e édition: Outils et pratiques. InterEditions.

Hoon, H., & Tan, T. M. L. (2008). Organizational citizenship behavior and social loafing: The role of personality, motives, and contextual factors. The Journal of psychology, 142(1), 89-108.

Mathieu, J. E., Kukenberger, M. R., D'innocenzo, L., & Reilly, G. (2015). Modeling reciprocal team cohesion–performance relationships, as impacted by shared leadership and members’ competence. Journal of Applied Psychology, 100(3), 713.

Pech-Varguez, J. L., Cisneros, L., Genin, É., & Cordova, H. (2010). Cohérence et cohésion de l’équipe de direction dans la PME: Une recherche-action sur l’implantation d’un système formel de gestion.