Retour

La cohésion d'équipe : leviers et freins

Comment développer la cohésion dans une équipe ?

Nous indiquons ici quelques conseils issus de la littérature et de notre expérience.

  • Identifier, définir et comprendre les rôles et périmètres d’action de chacun.
  • Respect mutuel des compétences, des missions et du fonctionnement de chacun, afin d’accepter les différences et de valoriser les plus-value.
  • Mettre en place une organisation du travail claire, permettant de définir le cadre de travail ou encore la façon de communiquer.
  • Construire des objectifs communs, en collaborant ensemble pour les atteindre. Identifier le but favorise ainsi la concertation des actions (Mucchielli, 2019).
  • Coconstruire une vision commune du sens que chacun donne à son métier.
  • Partager des valeurs et des idéaux collectivement acceptés, qui serviront de référence dans les relations entre les membres et dans les comportements (ex: confidentialité, respect, transparence).
  • Le mode de supervision nécessite d’être exemplaire : feed-back constructifs, valoriser l’entraide, garantir l’équité, abolir la compétition, instaurer la collaboration, coordonner l’équipe, créer la confiance, émettre de la reconnaissance envers les membres, repérer le non-respect des valeurs.
  • Garantir l’autonomie : il est important de tenir compte des avis de chacun, mais également de l’opinion du groupe. Les membres de l’équipe coopèrent ensemble (idée d’interdépendance) tout en gardant individuellement une certaine liberté dans les prises de décision par exemple.
  • Maximiser les moments d’échange afin de mieux connaître chaque membre : échanges formels (réunions de travail régulières) et informels (créer des occasions de rassembler l’équipe dans une ambiance conviviale). Plus les membres ont de contact entre eux, plus leur identification à l’équipe sera forte, et plus cette équipe sera attractive (Dutton, Dukerich & Harquail, 1994).

 

Quels freins à la cohésion d’équipe ?

  • Une organisation du travail défaillante (ex: tâches mal réparties, manque de communication interne).
  • Le manque de soutien interpersonnel et le manque de confiance entre les membres entraînent de faibles niveaux de coopération et d’identification à l’équipe.
  •  La perte d’intérêt pour son travail (démotivation) peut entraver l’identification à l’équipe.
  • La présence de compétition et de conflit entre les membres empêche la coopération.
  • Un environnement de travail incertain et complexe.
  • La situation sanitaire actuelle entraîne une diminution de la cohésion d’équipe ; en effet elle impacte la motivation et l’organisation du travail, empêche une communication claire entre les membres, exige de s’adapter à un nouvel environnement de travail plus incertain et complexe, nécessite de s’adapter à de nouvelles conditions de travail, de devoir apprendre à faire confiance dans un autre cadre de travail...

 Cet article ainsi que le précédent sur ce thème ont été écrits par Elodie Le Carré.

Bibliographie :

 Dutton, J. E., Dukerich, J. M., & Harquail, C. V. (1994). Organizational images and member identification. Administrative science quarterly, 239-263.

 Mucchielli, R. (2019). Le travail en équipe: clés pour une meilleure efficacité collective. ESF Sciences Humaines.