Retour

FAQ prévention des risques psychosociaux

FAQ prévention des risques psychosociaux (RPS)

Une intervention de prévention des RPS peut-elle être réalisée dans une TPE ou une PME ?

Une intervention pour la prévention des RPS dans une petite entreprise sera vite très opérationnelle, permettra d’impliquer une grande partie du personnel, et donnera des résultats plus visibles que dans une grande société.

La principale difficulté sera pour l’équipe de direction de se rendre disponible pour travailler avec l’intervenante. Toutefois, Cécile Dhumes saura vous accompagner en tenant compte de vos contraintes, en vous relançant de manière à vous aider à avancer tout en vous donnant les éléments clés pour vous faire gagner du temps dans la mise en œuvre des actions que vous aurez coconstruites.

Est-ce qu’une intervention de prévention des RPS ne risque pas de faire remonter des problèmes qui jusqu’alors n’avaient pas émergé ?

Ce type d’intervention a vocation à traiter les problèmes importants qui entravent le bon fonctionnement des équipes. Cécile Dhumes centre les entretiens sur des sujets identifiés avec le demandeur, et son intervention rapproche les points de vue des différents acteurs et non l’inverse.

Donc même si des sujets émergents qui jusqu’alors n’étaient pas traités, cela se fait dans un but constructif, de partage de points de vue et de recherche de solutions.

Faut-il être formé sur les risques psychosociaux pour initier une démarche de prévention avec un intervenant ?

Non, l’intervention a vocation à faire monter en compétences les acteurs de l’entreprise sur ce sujet, et Cécile Dhumes adaptera les méthodes, la pédagogie de l’action de manière à ce que chacun comprenne les enjeux, les objectifs poursuivis, et puisse être acteur de la démarche à son niveau.

Est-ce que les risques psychosociaux ne sont pas un effet de mode ?

Malheureusement non ; le contexte économique, la montée de l’individualisme et de la responsabilisation, l’intensification des rythmes de travail, et les troubles psychosociaux qui en découlent sont des phénomènes connus et reconnus par la communauté scientifique qui étudie les organisations de travail aujourd’hui.

On connait et on comprend aujourd’hui mieux ces phénomènes, ce qui explique qu’ils soient plus visibles.

Mais on ne peut parler d’effet de mode, il n’y a qu’à regarder les résultats de l’enquête 2015/2016 sur les conditions de travail et les risques psychosociaux.

Quelle est la différence entre prévention des RPS et développement de la Qualité de Vie au Travail ?

Fondamentalement, ce qui est recherché dans ces démarches est le développement du bien-être et de la santé au travail.

Les différences principales sont de deux ordres :

  • Les thèmes de la QVT vont au-delà des thèmes investigués traditionnellement dans une démarche de prévention des RPS, puisque sont abordées les questions de :

-          Performance de l’entreprise.

-          Organisation et contenu du travail .

-          Relations de travail, climat social 

-          Santé au travail 

-          Développement et parcours professionnel 

-          Egalité des chances 

  • La méthode : la méthode ANACT , la référence sur ce sujet, préconise par exemple de commencer par faire l’inventaire de toutes les actions existant déjà dans l’entreprise et portant sur les sujets de la qualité de vie au travail. La construction sociale de l’intervention c’est-à-dire la structuration en groupes de travail ou comité de pilotage des acteurs impliqués de l’entreprise est également un point fondamental dans la QVT.

--
N'hésitez pas à me contacter si vous souhaitez plus de renseignements sur les risques psychosociaux ou à vous rendre sur mon blog.