Retour

Les compétences : ce qui différencie

Grâce à une étude menée dans différents milieux auprès d’experts et de novices, deux chercheurs ont pu mettre en évidence 3 différences entre experts et novices.

La flexibilité de fonctionnement

On regarde ici dans quelle mesure le sujet est en mesurer d’adapter son activité à des variations de contexte, mais aussi de son propre état interne.

  • L’expert est plus performant dans une situation nouvelle atypique, notamment parce qu’il sait inhiber certaines routines de raisonnement et d’actions ;
  • L’expert sait mobiliser des stratégies adaptées à son état interne : par exemple un individu âgé va perdre en motricité mais avec l’expérience aura appris à « contourner » certaines contraintes physiques, en opérant différemment.

L’efficacité d’une base de connaissances « fonctionnelles »

Un exemple donné dans le chapitre sur des garçons de café illustre cet aspect. Les chercheurs ont observé que lors du passage de la commande au barman des commandes des clients, les serveurs expérimentés :

  • Ont des performances de rappel supérieures,
  • Parviennent mieux que les novices à classifier les boissons en fonction des contraintes du barman (bouteille, non bouteille…), facilitant ainsi le travail du barman et ainsi l’efficacité du collectif.

Les connaissances sur la cognition

Elles regroupent « les connaissances sur soi-même (ses points forts et points faibles), des connaissances sur les exigences cognitives des tâches, et sur l’utilité et l’adéquation des stratégies » [2]

Elles permettent de s’ajuster, d’identifier quand le problème dépasse sa compétence, à quel moment il faut changer de mode opératoire ; il est important de maîtriser un certain nombre de connaissances et de modes opératoires, mais tout autant de savoir laquelle mobiliser et lequel utiliser en fonction des situations.

Bibliographie

Article rédigé à partir de :

Claudette Mariné et Christian Escribe. Les compétences professionnelles : un ensemble intégré de connaissances en contexte. Extrait de l'ouvrage Modèles et méthodologies d’analyse des compétences – le double éclairage des pratiques et des recherches ». Coordinateurs : Viollette Hajjar et Alain Baubion-Broye (2004). Toulouse : Octarés.